Charles Pasqua comparaît devant la Cour de justice de …

L’ancien ministre, aujourd’hui âgé de 83 ans, comparaît pour trois affaires de corruption présumée : un pot-de-vin de 790.000 euros versé par Alstom ; les 8,8 millions perçus par des proches, en marge de contrats passé par la Sofremi ; l’affaire du casino d’Annemasse.

Charles Pasqua, 83 ans, sénateur, comparaît à partir d’aujourd’hui, et pour deux semaines, devant la Cour de justice de la république, pour trois affaires de corruption présumée qui datent du temps où il était ministre de l’Intérieur, entre 1993 et 1995.

Deuxième dossier, et même motif de poursuite : 8,8 millions d’euros perçus frauduleusement par des proches – l’intermédiaire Etienne Leandri et l’homme d’affaires Pierre Falcone – en marge de contrats passes par la Sofremi avec le ministère de l’Intérieur.

Au total, pas moins de 57 témoins défileront à la barre – dont des figures du monde politique : Claude Guéant, actuel secrétaire général de l’Elysée et ancien directeur adjoint de cabinet du ministre, Philippe de Villiers, allié politique lors de la création du RPF, Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d’Etat ; Henri Guaino, conseiller de Sarkozy, Pierre Falcone, en prison depuis l’Angolagate…

Source:

http://www.france-info.com/france-justice-police-2010-04-19-charles-pasqua-comparait-devant-la-cour-de-justice-de-la-republique-431319-9-11.html



L’Elysée pompe la Maison Blanche… mais pas son …

«La diffusion, même intégrale, par la voie de presse ou de télédiffusion, à titre d’information d’actualité, des discours destinés au public prononcés dans les assemblées politiques, administratives, judiciaires ou académiques, ainsi que dans les réunions publiques d’ordre politique et les cérémonies officielles.»

Dans le même esprit, on se rappellera que l’oubli de la mention des logiciels libres qui ont permis à des agences web de créer des sites semble de tradition autour de l’actuel président de la République: il y a quelques mois, tant le site de que celui du «débat sur l’identité nationale» d’ négligeaient de mentionner qu’ils étaient développés, l’un avec WordPress, l’autre avec Spip.

La licence et les restrictions d’usage mentionnées sur le site de l’Elysée traduisent bien cette incapacité des gens qui nous gouvernent à comprendre la nécessité du partage alors que d’après eux, nous sommes sensés évoluer dans un monde « post industriel » où les services sont de plus en plus présents et où le partage avec les autres est essentiel pour permettre à tous de progresser.

Afin de garantir un bon esprit de participation, les modérateurs de ZDNet.fr se réservent le droit de supprimer/modifier tout message considéré comme publicitaire, hors-sujet ou abusif (notamment en cas de commentaire diffamatoire ou injurieux).

Source:

http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/l-elysee-pompe-la-maison-blanche-mais-pas-son-ouverture-du-copyright-39750547.htm



Etoile de Chine - Amnéville... |
spidiecuisine |
MES MEILLEURS RECETTES........ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Boîte à Gourmandises
| Secrets gourmands entre mèr...
| Art Précieux